Tunisie_p1

Fond musical: Si vous souhaitez une musique d’ambiance nous vous proposons de cliquer sur l’un des liens suivants, qui ouvrira une video dans une autre page. Vous pourrez la regarder, mais dès que vous voudrez revenir dans cette page pour la parcourir, revenez-y en laissant la page  (ou l’onglet) jouer la video en arrière-plan: vous aurez alors un fond sonore, dont vous réglerez la puissance en ajustant le son sur votre ordinateur. Ces videos ont été sélectionnées sur You Tube. Si vous voulez changer de video, n’oubliez pas d’arrêter la précédente car les deux risquent de marcher en même temps.  Mettez vous donc dans une ambiance tunisienne.

 NOSTALGIE,  *****, chant agréable, musique typique, 9 min 17″, images de la Tunisie, auteur: ANDY2TUN

AJIBINE ASABA, *****, mezoued (instrument à vent tunisien traditionnel), 6 min 09″, auteur: fahidoun

ÇA SE PASSE EN TUNISIE, ****+, musique typique, 3 min 24″, images de la Tunisie, auteur: CMOIMETEO

SOUVENIR DE TUNISIE, à Zarzis,****, une belle voie douce, langoureuse et apaisante, chanson moderne,  auteur: Salimaswiss

IL ÉTAIT UNE FOIS LA MARSA, (Daylymotion, excellente), piano, musique Anouar Brahem, 6 ‘ 28 »

Promise depuis si longtemps,  voici la première page enfin publiée.

La Tunisie est pour nous un pays auquel nous sommes très attachés: un premier voyage en touristes en 1968, des missions professionnelles de 1970 à 1974, un séjour de juin 1974 à septembre 1978, puis  une douzaine de visites au cours des 30 dernières années, voici les raisons et le témoignage de cet attachement.

Sur le plan touristique, il est l’une des destinations les plus choisies par les français: proximité, climat, dépaysement, coût attractif des voyages et séjours, développement des infrastructures en sont certainement les principales raisons.

Une mention spéciale est réservée pour la qualité de l’accueil. Nous avons toujours apprécié au plus haut point la gentillesse et le sourire réservés tant au visiteur qu’à celui qui vient y élire domicile pour quelques années. Notre dernier voyage date de juin 2007 et nous avons encore éprouvé cette perception. Très récemment, j’ai recueilli des propos de touristes affirmant que cette qualité se dégraderait. J’ai peine à le croire. Alors, visiteurs de cette page, faites connaître votre sentiment par un commentaire. S’il en était ainsi, il serait bon d’alerter nos amis, car ce serait bien dommage qu’il en soit ainsi.

Je n’ai pas préparé de plan pour vous présenter  « ma » Tunisie, car ce serait trop prétentieux de dire que je vais vous  présenter « la » Tunisie.

Comment m’y prendre pour vous faire partager notre intérêt pour ce pays? J’ai choisi de remonter le temps, tout en incluant des clichés anciens, pour vous faire partager mes archives et la connaissance que j’en ai.

Je commence par une première collection de photos prises au cours de notre dernière visite en 2007, auxquelles je joins quelques photos beaucoup plus anciennes (74-79). Séjour d’une semaine en partie chez une amie, en partie à Tabarka, que nous ne connaissions pas encore. Nous avions déjà visité des sites romains proches, Bulla Reggiae et Dougga, mais pas la ville de Tabarka elle-même. Notre amie réside à La Marsa, village en bordure de mer, situé entre Sidi Bou Saïd et Gammarth. C’est ce que l’on appelle la Banlieue Nord. Ces villages sont situés à une vingtaine de kilomètres de Tunis, à laquelle ils sont reliés par une route à quatre voies, qui existait déjà lorsque nous y séjournions (74-78). C’est une zone agréable, dont le bord de mer est assez résidentiel. De la Goulette, le port de Tunis où les ferries débarquent leurs passagers venus du nord de la Méditerranée (il y existe aussi un port de plaisance), jusquà Gammarth, le bord de mer est une suite ininterrompue d’habitations. La Goulette et son marché de poissons, Le Kram, Carthage, ses ruines romaines, son Palais Présidentiel, sa Cathédrale et sa Mosquée récente imposante, Sidi Bou Saïd, La Marsa, et enfin Gammarth, qui était l’extrême lieu de résidences concentrées en 1978 mais s’est fortement développé  bien au-delà depuis ces trente dernières années, notamment en infrastructures hôtelières.

Commençons par La Marsa et Gammarth:

plagelamarsa3302.jpgPlage de la Marsa 1

La plage vue d’une table du restaurant « Le Golf », un très bon restaurant de poissons.

Boulevard le long de la mer à la MarsaBoulevard le long de la mer à la Marsa

La baie de la Marsa, vue du centre commercial. Le Boulevard qui longe la mer.

Mosquée de la MarsaPoteries de la Marsa

La Mosquée de la Marsa et le magasin de poteries, avec un bon choix de poteries colorées à l’intérieur.En face de ce magasin, un marché couvert.

Vue générale, depuis la colline de Gammarth, de la Marsa et de la colline de Sidi Bou Saïd, après laquelle se profile Carthage:

lamarsa1979223.jpg

Colline de Gammarthbaiedessinges1979218.jpg

Ci-dessus: la colline de Gammarth et plus au nord la plage de la Baie des Singes vers 1974 (l’hôtel n’existe plus).

tunisie071978028.jpgColline de Sidi Bou Said

La colline de Sidi Bou Said en arrière-plan (au-dessus et en dessous de ce texte). Sur la gauche le palais Présidentiel. (Photos de la période 74-78)

Du parking au Café des nattes, on monte la rue principale, un petit souk:

Café des Nattes à Sidi Bou Said 4  Café des Nattes à Sidi Bou Said 2

Le Café des Nattes à Sidi Bou Said est un lieu où l’on se doit d’aller boire, assis sur des nattes, un thé à la menthe et aux pignons , accompagné de quelques pâtisseries tunisiennes. A chaque passage en Tunisie, nous accomplissons cette sorte de pélerinage. Dans la rue qui monte vers le café, sur la gauche, on peut visiter une maison tunisienne traditionnelle, transformée en musée (à voir).

En suivant la ruelle à droite du café des nattes, vous arrivez sur une terrasse, d’où vous profitez d’une vue  intéressante.

sidibousaid3211.jpgSidi Bou Said, vers la terrasse

Villa Erlanger à Sidi Bou Said

d’où vous voyez la Villa Erlanger (second plan), un petit palais qu’habitait le baron Rodolphe Erlanger (franco-anglais) jusque dans les années 80. C’est une magnifique demeure devenue le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes. Au troisième plan, on aperçoit un petit cap, sur lequel se trouve le Palais Présidentiel.

Villa Erlanger à Sidi Bou Said 2

Palais Erlanger

De cette terrasse ou de celle du restaurant Dar Zarouk (?), on peut avoir une vue sur le port de plaisance de Sidi Bou Said qui a fait l’objet de quelques aménagements. Nous aurons l’occasion de reparler de bons souvenirs attachés à ce petit port.

Port Sidi Bou Said 2

Faisons une promenade dans les ruelles de Sidi Bou Saïd, pour en découvrir les charmes:  très fleuries et colorées, notamment avec un dominante de bougainvillers lumineux. Les murs blancs des maisons avec leurs fenêtres, moucharabiers et volets couleur bleue sont une caractéristique de ce village.

sidibou1979157.jpgsidibou1979160.jpg

sidibou1979169.jpgsidibou1979170.jpg

sidibou1979177.jpgsidibou1979179.jpg

sidibou1979186.jpgsidibou1979211.jpg

Nous ne   quitterons pas Sidi Bou Saïd sans vous présenter le vendeur de jasmin et ses bouquets au parfum doux et subtil associé à la Tunisie et en particulier à Sidi Bou Saïd.

sidiboujasmin1979163.jpg

 

Lorsque nous sommes hébergés par notre amie, nous avons grand plaisir à faire le marché à la Goulette pour y chercher du poisson. En effet la Tunisie a le privilège d’avoir le long de ses côtes tous les meilleurs poissons de méditerranée ainsi que les crevettes royales et les langoustes roses.

Faites votre choix: mérous gris et jaunes (moins bon que le gris), loups, soles, rougets, daurades, pageots , et bien sûr les mulets très populaires , etc.… à des prix très attractifs (ceux qui figurent sur les étiquettes des photos correspondent à environ 9/12€ pour les plus chers (juin 1978). N’hésitez  donc pas à rechercher les très bons restaurants de poissons. Il en existe de nombreux.N’oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agrandir.

poissonslagoulette80391.jpg

poissonslagoulette80361.jpgpoissonslagoulette80371.jpg

 

poissonslagoulette80381.jpgpoissonslagoulette80401.jpg

(à suivre)

poissonslagoulette80411.jpg

Crevettes royales à environ 16€/kg, parce qu’elles sont vivantes, autrement elles étaient entre 10 et 12 €/kg. Il y en a en moyenne 27/kg. Les plus grosses sont plus chères.

Notons encore deux poissons que l’on peut obtenir à très bon prix (plutôt au marché central): La lotte ( ou baudroie) et le Saint-Pierre. Pourquoi à bon prix? Parce que ce sont des poissons sans aucune écaille, leur peau est très lisse que les musulmans n’inscrivent pas à leurs menus.

Quittons le marché de la Goulette, remontons vers Carthage et rendons visite aux Ports Puniques:

portspuniques32541.jpgportspuniques32532.jpgportspuniques32581.jpgportspuniques3259.jpg

Si vous êtes intéressé par l’histoire de ces lieux liés à l’histoire de Carthage et à la présence romaine, lisez la page « PORTS PUNIQUES DE CARTHAGE » de Jean François Coustillère ou rendez vous sur Wikipedia: PORTS PUNIQUES DE CARTHAGE.

   
 

Voir la carte de Tunisie

Aller maintenant à la page 2:

Séjour à Tabarka, visite des ruines de Dougga et de Bulla Reggiae.

Trois videos  et de photos vous y attendent.

 



2 commentaires

  1. Defives dit :

    Très belles photos de La Marsa et des environs que j’ai déjà visitée plusieurs fois, notre fille résidant à La Marsa depuis quelques années ;
    C’est la dernière année de son séjour ; elle ne peut pas nous loger et je voudrais que mon mari m’accompagne et trouver un vol plus séjour pas trop cher et pas trop loin de La Marsa pour pouvoir voir notre fille et notre petite fille pendant cette semaine que nous prévoyons d’y passer cet automne, avec possibilité de visites aux alentours !
    peut-être pourrez-vous me dire ce qu’il faut éviter comme hôtel ; notre fille est très occupée par son travail et n’aura pas le temps
    de fouiner pour chercher ce qui nous conviendra le mieux
    par contre elle pourra avec une adresse se rendre sur place pour confirmer votre choix qui ne peut qu’être bon avec votre connaissance de ce secteur !
    merci d’avance de vos renseignements

  2. Kairouanais dit :

    Superbes photos, merciii

Répondre

Ixuxú |
Raroia, Ile Deserte aux Tua... |
PauMat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un Frenchy à Shanghai
| adevoyage
| Tignes 2007