Le jardin en 2009

Nous ouvrons une nouvelle page pour l’année 2009.

Il sera intéressant de suivre ce jardin provençal à travers les saisons de chaque année. Nous vous signalons l’article montrant le jardin sous la neige, le 9 janvier 2009. Une date mémorable, puisque nous n’avions pas vu autant de neige en Provence depuis au moins 20 ans. Imaginez! Il y avait des skieurs à Marseille, dévalant les escaliers vers Notre Dame de la Garde. Des amateurs de snow-board aussi. Il circule un excellent diaporama powerpoint sur ce thème, si vous le souhaitez, demandez le moi dans un commentaire je vous l’enverrai. J’en parle pour dire que nous avons eu de la chance, il n’y a pas eu de casse chez nous. On ne peut en dire autant des voisins qui ont eu recours aux élagueurs, tellement les grands pins ont souffert. Il n’y a que les lauriers rouges qui sont mal en point: les branches ont été écartées et pas mal de feuilles sont grillées. Un peu moins protégés que les autres années, les palmiers Phœnix ont aussi souffert, et je pense qu’ils faudra les remplacer.

Voici des vues générales du jardin à la sortie de l’hiver:

dsc04007.jpg

 

Vous remarquez les 3 paillons destinés à protéger les phœnix, mais hélas ils ne les ont pas suffisamment protégés. Par contre les restanques ont conservé belle allure: santolines, immortelles, lavandes, romarins, thym ont très bien supporté les rigueurs de l’hiver (provençal malgré tout).

J’ai eu le plaisir de pouvoir photographier un habitué des lieux picorant dans la pelouse: un pivert, dont j’ignore l’endroit où il a son nid. Très joli plumage:

pivert21.jpgpivertenvol1.jpg

 

La haie de pyracanthas a été sérieusement taillée .  Plantée en Novembre 2005, je l’avais laissée se développer en n’en limitant que la hauteur (1,80m). Cette année, j’ai placé une limite à son épaisseur. Elle a été taillée fin février, avant que les jeunes pousses n’apparaissent de telle sorte qu’elle conserve son énergie pour compléter les parties un peu claires de la haie.

dsc04009.jpgbourgeonsphotiniaw4056.jpg

Du côté photinias, les bourgeons sont apparus assez tôt, mais il n’ont pas toutes la vigueur de ceux du presbytère, pourtant moins ensoleillé. Question d’engrais peut-être, que je n’aurais pas mis assez tôt?

Photos du haut 19/3

Photos ci-dessous le 5/4 (deux photinias différents), les pousses sont très abondantes:

dsc04177.jpgdsc04180.jpg

Ci-dessous, les photinias le 13/4/09:

photinia4196.jpgphotinia4197.jpgphtinia4198.jpg

Ci-dessous, un des lauriers dont les branches sont très écartée, depuis la chute de neige de janvier et deux bruyères, qui apportent une belle tache de couleur en hiver.

dsc040211.jpgdsc04014.jpg

dsc040221.jpg

L’air penché qu’ont pris les cyprès du portillon est encore une conséquence de la neige. Il va falloir placer des tuteurs pour les redresser. Il est heureux qu’ils n’aient pas été cassés; à mon avis il s’en est fallu de peu.
dsc04012.jpgjardintholonet71093986.jpg

Voici une deux vues  du massif où se trouvent les photinias, les eleagnus dorés et les lauriers rouges entre autres, en alternance avec des cyprès florentins. les cyprès sont espacés de 2,50 m, entre espace du milieu 2 photinias, chaque espace à côté  un eleagnus et un photinia, les espaces extrêmes 2 eleagnus. les lauriers sont en avant de 0,60 m, en bordure diverses plantes.

dsc04186.jpg
dsc04187.jpg
jardin_vue_ouest

Au fond ce forsythia d’une espèce nouvelle (je n’ai plus le nom, mais je le retrouverai), qui semble avoir la particularité de pousser en tiges verticales régulière. Sa hauteur ne devrait pas dépasser un mètre cinquante. Sa forme régulière est agréable(photo du 5/4). Les romarins sont en pleine floraison (photo du 13/4).

dsc04182.jpgromarinsemirampant4209.jpg
N’oublions pas les aubriettes, il y en a des bleues et des violettes. J’ai été ébloui par la bleue, que j’avais planté il y a un an à l’état de bébé (1,80 € chez mon pépiniériste de Venelles alors qu’elles sont à 2,70€ et rachitiques, près de chez moi.

aubriettebleue4191.jpgaubriette41991.jpg

Nous allons suivre dans les semaines à venir les lagerstrœmias, que j’ai taillé en mars. Les « buissons » ont maintenant leurs premières pousses.

Voici l’un d’eux après la taille et ce qu’il est devenu au début de juillet (il avait deux à trois semaines d’avance sur les autres.:

lagerstoemia41951.jpgdsc05857.jpg
lagerstoemia.jpgdsc05821.jpg

Agapantes :

agapante1.jpgfleuragapante.jpg

 

Cette année j’ai introduit deux agapantes. Dans ce massif touffu, elles trouvent bien leur place (h=0,80m).

jardin5676.jpgjardin5744.jpgjardin5755.jpgjardin5758.jpgjardin5771.jpgjardin5762.jpgmassiftoufou1.jpgdsc05751.jpg

Quelques photos de fleurs par Christophe, un fils photographe :

dsc05806.jpgdsc05805.jpg

dsc05791.jpgdsc05799.jpgdsc05834.jpgdsc05840.jpgdsc05862.jpgdsc05897.jpg

dsc05844.jpgdsc05891.jpgdsc05818.jpgdsc05894.jpg

 Les Bougainvillées :

Ce sont des « glabras », qui résistent jusqu’à moins douze, l’un acheté en 2007, le second en 2008. Cet hiver nous les avions placées sous le auvent, protégées par un voile. Ils ont bien résisté, les températures les plus basses que nous ayons eues étant de -10 à -12°C. Toutes leurs feuilles étaient tombées. Lorsqu’elles ont repoussé, celles du glabra de 2008 étaient jaunes. Après avoir attendu un peu trop longtemps, je suis allé voir mon pépiniréste, qui m’a dit : « Il faut traiter de toute urgence, manque de fer, mettez du sequestrène et un peu d’engrais, à petite dose, mais tous les jours. Effectivement,Les nouvelles feuilles ont pousé avec une couleur verte normale, mais le traitement les a faites de belle taille! Ce spécimen a fleuri beaucoup plus tard que l’autre. Qu’est-ce qui a provoqué ce phénomène? À mon avis, la qualité du terreau que j’avais utilisé lorsque je l’avais réempoté. Terreau acheté chez ce pépiniériste, bon marché mais plutôt de mauvaise qualité. Cette année j’ai changé de marque.

BougainvilleesBougainvillée Glabra en fleurs

1er juin, les fleurs de celui de gauche sont jaunes. Fin juillet, très en retard sur son voisin, il a commencé à faire de belles fleurs.

Les lagerstrœemias :

Un peu plus haut, vous avez vu le lagerstrœemia buisson très en avance. Ses fleurs ont fané quand le suivant était en fleurs. Le pauvre n’a pas eu de chance : en pleine floraison un violent orage accompagné de grêle la « déplumé ». Je ne vous le montrerai donc pas (reportez vous aux « Jardin 2008″). Par contre voici les autres qui sont maintenant en pleine floraison (10/08).

Un buisson, planté il y a 3 saisons,

largerstrœmia dsc06238.jpg

dsc06240.jpg
dsc06235.jpgdsc06234.jpg

dsc06251.jpgdsc06249.jpg

Un autre « buisson » et un « arbuste ».

Après une pousse importante  en juin et juillet,

Photinia en juin 1

Photinia en juin 2Photinia en juin 3

Photinia en juin 4Photinia taillé 3

Pas encore taillé…                                                                       mais début août, les photinias sont taillés,

dsc06242.jpgdsc06245.jpg
 

Le petit écureuil :
Ne manquez pas la visite du petit écureuil qui avait soif. Cliquez ici, puis faîtes retour après en avoir pris connaissance.

ecureuilenposte4.jpg

 

 

 

 

 

 



Un commentaire

  1. ludo dit :

    Très joli jardin. Bien coloré et très bien entretenu.
    Mes félicitations.

    Je suis impressionné par les photinia qui ont donné beaucoup de ramifications.
    J’ai planté les miens en septembre 2008 et ils sont encore tout petiots (environ 1.30m pour le point culminant). Hélas pendant ce printemps bien pluvieux et venteux, une des branches principales s’est cassé sous le poids de la pluie et l’action du vent. J’ai immédiatemment mis des tuteurs mais sans grande réussite puisque maintenant les feuilles de cette branche principale pointent vers le bas alors que les autres vont chercher la lumière. Dois je couper la branche à l’endroit ou elle s’est cassée?

    Je voudrais un peu de conseils sur la taille. Etant donné qu’ils sont encore relativement « maigres », faut’il les tailler sévèrement ou les laisser pousser encore jusqu’a la taille voulue et à ce moment là commencer à tailler? et surtout à quelle période? vers le 10 aout comme vous avez fait?

    De même pour les éleagnus, il y a des jeunes pousses qui ont bien grimpé mais ca me fend le coeur de les tailler.

Répondre

Ixuxú |
Raroia, Ile Deserte aux Tua... |
PauMat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un Frenchy à Shanghai
| adevoyage
| Tignes 2007