Istanbul_p2

Croisière sur le Bosphore

La croisière sur le Bosphore doit faire partie de tout programme de premier séjour à Istanbul. Comme Chantaaal dirait, c’est un « must ». Nous avions repéré une compagnie sur le « Petit Futé », nous nous sommes fait préciser l’embarcadère par Nedim et nous nous y sommes rendus vers 9:30, suffisamment à l’avance (départ à 10:30) pour essayer d’avoir de bonnes places sur le bateau. Qu’est-ce que c’est qu’une bonne place? Bonne question. Sur le pont supérieur? D’où vous pourrez faire les meilleures photos, en prenant une place au premier rang, parce que l’on peut se déplacer assez facilement d’un bord à l’autre, mais où le vent souffle le plus fort (un kawé est recommandé). Ou à l’étage inférieur, en bordure? où vous serez un peu protégé, mais avec vue sur une seule rive. Or le bateau passe plus près d’une rive que de l’autre. Je crois qu’à l’aller il vaut mieux être à babord (à gauche dans le sens de la marche). Quand vous reviendrez, conservez le même côté, vous pourrez voir l’autre rive. Si vous êtes le préposé aux photos, n’oubliez pas votre téléobjectif à la maison ou à l’hôtel, vous pourriez le regretter.

L’aller dure une heure et demi, le retour autant. Entre les deux, une étape repas, dans l’un des nombreux restaurants d’Anadolu Kavagi. Imaginez 300 touristes qui se précipitent en même temps vers les restos, dont les « racoleurs » essaient de vous y faire entrer. Mieux vaut  savoir par avance où vous devez aller pour bien manger, c’est à dire avoir dans son assiette un poisson bien frais et grillé. Nous avons eu la chance d’avoir un tuyau de notre fils, qui avait fait cette croisière la veille : Le Restaurant BABA était sa recommandation. C’est en bout de rue, en tournant à gauche dès que c’est possible, à votre descente du bateau. Un loup grillé, un dessert, du vin blanc, un café pour 20€ par personne, sur la terrasse, en bordure du Bosphore, presque les pieds dans l’eau, parce que nous y étions allés directement et sommes arrivés les premiers.
Passons aux photos ou passons les photos, comme vous préférez. C’est un véritable album. Fallait-il en montrer moins ? Je ne sais pas. C’est un petit album qui, je l’espère, vous convaincra de faire cette mini-croisière.

dsc04648.jpg dsc04657.jpg

Embarquement sur fond de Mosquées                                                                                                 Vue sur Ste-Sophie

dsc04919.jpg dsc04665.jpg

La gente féminine est de sortie …

dsc04916.jpg dsc04912.jpg

La Tour de Galata vue du Bosphore                                                                                       L’imposante présence des bateaux de croisière …

dsc04907.jpg dsc04906.jpg

Sur la rive, le Palais de Dolmabaceh                                                                                               …et la Mosquée   de Dolmabaceh

dsc04886.jpgdsc04882.jpg

Le Palais de Ciragan

 dsc04892.jpg dsc04878.jpg

Hôtel  FOUR SEASONS au bord du Bosphore                                                              La  Mosquée  BUYUK MECIDIYE
dsc04871.jpg dsc04875.jpg

Ce qui devrait disparaître… Ce bâtiment incendié est l’exception de ces rives magnifiques.

dsc048311.jpgdsc048321.jpg

Résidence d’été du Président de la République

dsc04848.jpgdsc04856.jpg

Palais de KUCUKSU
dsc04863.jpgdsc04858.jpg

Le Collège Naval et ses clochetons

dsc04866.jpgdsc04867.jpg

Mosquée, puis  le Palais de BEYLERBEY
dsc04669.jpgdsc04692.jpg

Vers midi nous arrivons  à Anadolu Kavagi, le terminus de l’aller. C’est dans ce village que nous prenons notre repas, au Restaurant Baba.

dsc04798.jpgdsc04731.jpg

dsc04745.jpgdsc04790.jpg

dsc04792.jpgdsc04789.jpg

Le Restaurant Baba et sa terrasse. Vous pouvez avoir une table en bordure du Bosphore, pour autant que vous vous y rendez directement à la descente du bateau. Ce qui est fort agréable.

dsc04775.jpgdsc04754.jpg

De notre table nous avons assisté à un petit spectacle dont les acteurs étaient un cormoran, des mouettes et un poisson, sans doute une rascasse. Mon ami me dit: “J’ai vu plonger un cormoran, il y a déjà un moment, et je ne le vois pas ressortir.” “Bah!”, lui dis-je,”il a sans doute fait du chemin et il est ressorti plus loin, sans que tu le vois.”Une bonne minute après, le cormoran réapparut, avec un poisson à robe rouge, trop gros pour qu’il puisse l’avaler facilement. Un ballet s’est alors déroulé avec plusieurs mouettes qui ont tournoyé au dessus du cormoran, avec l’intention de lui ravir sa proie. Le cormoran retournait le poisson dans son bec et essayait de l’avaler, mais sans succès, tandis que les mouettes continuaient à tournoyer au dessus, mais sans oser de franches attaques. Finalement, le cormoran réussit à placer le poisson en bonne position, en ligne avec son bec, et il put ainsi l’avaler. J’en oublie de dire que le loup grillé était excellent.

cormoran3.jpg
cormoran.jpgcormoran2.jpg

Après ce déjeuner, nous avons suivi un chemin au bout duquel s’offre une très belle vue sur le Bosphore, puis nous avons fait un tour dans le village : Nous y avons découvert un mur recouvert de morceaux de poterie et de céramiques très colorés et la petite mosquée jaune.
dsc04780.jpgdsc04783.jpg

Sur le retour, nous avons encore découvert de très beaux édifices ou des endroits agréables à voir.
dsc04804.jpgdsc04806.jpgdsc04807.jpgdsc04811.jpgdsc04813.jpgdsc04819.jpgdsc04822.jpgdsc04825.jpg

La présence de nombreux pétroliers croisés ou doublés au cours de cette promenade nous rappelle que le Bosphore est une voie de passage très fréquentée par ces transporteurs, qui acheminent le pétrole de la Mer Noire vers l’Europe de l’ouest.

dsc04714.jpgPétrolier dans le Bosphore

Nous vous invitons maintenant à passer à la page 3 : Troisième journée, croisière sur le Bosphore.(cliquez sur ce lien)

 

 



Un commentaire

  1. CASTETS dit :

    Monsieur,
    Je me permets de vous féliciter pour ces excellentes photos d’Istanbul, ville merveilleuse
    dont je ne cesse de me régaler. Avec mon Mari nous la parcourions à pied, seuls, et avons découvert des merveilles, des choses insolites … et cela à six reprises.
    En mai dernier, j’y suis retournée avec ma soeur mais j’ai été obligée de lui montrer les incontournables et je n’ai pas pu découvrir ce que nous avions prévu de découvrir. Toutefois, j’ai visité l’une des îles aux Princes que je ne connaissais pas et, en y allant, je n’ai pas remarqué le bâtiment incendié.
    Savez-vous ce qu’il était ?

    Meilleurs sentiments.

    (la prochaine fois, je pense aller à l’Armada. Comment sont les chambres ? n’étiez-vous pas gêné par le passage des trains ?)

Répondre

Ixuxú |
Raroia, Ile Deserte aux Tua... |
PauMat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un Frenchy à Shanghai
| adevoyage
| Tignes 2007