Snorkeling à l’île de Menjangan (nord-ouest de Bali)

L’île de Menjangan se trouve à proximité de Gilimanuk, le point de passage de Bali vers Java. Nous ne connaissions pas encore cette partie de l’île, peu fréquentée par les touristes, à l’exception de ceux qui empruntent le bateau pour passer d’une île à l’autre. Notre choix s’est porté sur le Menjangan Resort, situé dans le Parc National du Nord-Ouest, dans  la baie en face de l’île.

 

Carte de Bali

 

De l’aéroport, d’où nous sommes sortis à 15:00, nous avons filé sur l’hôtel Puri Taman Sari, situé à l’ouest de Denpasar près de Tabanan, entouré d’une magnifique végétation et de rizières. Hôtel typique et confortable, à prix très raisonnables. Nous y avons passé une nuit de repos plutôt que de partir directement sur Menjangan (environ 5 heures de route) si l’on ne s’arrête pas. Si l’on est pressé par le temps et en pleine forme, on peut éviter cette nuit d’hôtel.

 

Nous avons donc quitté Puri Taman Sari à 9:15 le lendemain et emprunté la route longeant la côte Est, que je souhaitais découvrir. Le trajet est un peu plus long que celui passant par Munduk. Nous avons été frappés par la qualité de cette route, plate, large et très bien revêtue, pas fatigante du tout. La végétation y est belle, mais il y a beaucoup moins de rizières que dans le centre. Peu d’hôtels. Peu de sites à visiter. Nous sommes arrivés à destination vers 15:30, après un détour pour visiter la belle et imposante église du village catholique de Palasari , que nous n’aurions pas vue si nous étions passés par Munduk et un déjeuner dans un authentique « warung », c’est à dire épicé à mourir!

Astina nous a dit que l’île de Menjangan a certainement les plus beaux sites de snorkeling de Bali. Effectivement j’ai été enthousiasmé par les deux sites que j’y ai découverts.

Cette île est aussi très réputée pour ses sites de plongée (6) (scuba diving) plutôt situés sur sa côte nord, tandis que ceux de snorkeling sont sur la côte sud, plus abritée.

Nous sommes partis du quai de l’hôtel, Michèle et moi seulement, accompagnés d’un guide plongeur et du pilote sur une bonne embarcation à hors-bords, à 9:00. La traversée a duré environ 30 minutes. J’ai fait deux séances d’une heure entrecoupées d’un bonne demi-heure de repos, puis nous avons mangé nos casse-croûtes et sommes rentrés  très satisfaits vers 13:30.

Satisfaits au point que, dix jours plus tard, lorsque ma fille et mes petites-filles, venues nous rejoindre le 12 février à Nusa Dua, ont exprimé le désir d’aller faire du snorkeling, je n’ai pas hésité à leur proposer de modifier notre programme pour retourner à Menjangan. Mais cette fois nous avons choisi le Mimpi Resort, moins cher que le Menjangan Resort et spécialisé dans le Scuba Diving. J’ai découvert à cette occasion que la flottille de bateaux qui sont utilisés pour les snorkelings à l’île de Menjangan y sont centralisés. Ainsi la même sortie que nous avions payée 50$ + les taxes, soit 60 $ est à 40$ net au Mimpi Resort. Nous reviendrons dans le détail sur ces hôtels dans l’article « Hôtels confortables ».

Pour cette seconde excursion à Menjangan, nous sommes partis de Nusa Dua à 8:00 et sommes arrivés à 14:30, par la route de Munduk, après nous être arrêtés au marché de Bedugul, pris des photos de rizières et donné des bananes aux singes sur le bord de la route, mais sans déjeuner.

Les sites de snorkeling de l’île sont à proximité immédiate de la plage et caractérisés par une zone peu profonde (1 m à 1,5 m) qui se termine par un à-pic de 5 mètres minimum. Le second site recélant de très beaux coraux. Sur les deux sites la faune est très dense et très variée, les eaux de cristal offrent une parfaite visibilité.

Notre bateau (Mimpi Resort), prêt au départ, avec sa glacière et la boîte de plateaux repas :

dsc00910.jpg

Vogue la galère vers l’île :

dsc00914.jpg

Mais arrivons en aux choses sérieuses, voici une quelques photos assez représentatives de ce que vous pourriez y découvrir qui devraient vous inciter à voir l’album (45 photos), que vous trouverez dans la partie droite de la page. Si vous  allez faire du snorkeling à Bali (ou ailleurs) n’hésitez pas à faire l’emplette d’un Olympus étanche jusqu’à 5 mètres, vous aurez ensuite des souvenirs plus persistants.

 

p20601191.jpgpjaunelosange.jpg

p2180008.jpgp2180003.jpg

p20601251.jpg

p2180033.jpg

p2180045ret.jpg

p2180062.jpg

p2060023.jpg

Sur Youtube la video de ce snorkeling en cliquant sur ce lien à regarder en plein écran, raison pour laquelle je ne l’ai pas intégrée dans cet article.

Signalons que nous avons eu la chance de voir 3 ou quatre dauphins de belle taille évoluer à proximité du bateau, ainsi qu’un gros poisson dont le « splash » correspondait à celui d’une raie Manta sortie de l’eau sans doute après avoir attrapé une proie en surface. C’est le pilote qui l’a identifiée, nous, nous n’avons rien eu le temps de voir d’autre que l’énorme  gerbe d’eau après avoir entendu le « splash ».

Vous pouvez trouver un autre récit de snorkeling (à l’île de Lembogan et à Nusa Dua) en cliquant ici

Retour à la page Bali 2011.



Un peu de snorkeling à Bali

Ne vous attendez pas à voir ici un reportage extraordinaire sur les poissons exotiques, mais simplement ce qu’un modeste nageur équipé d’un masque et d’un tuba peut voir et photographié. Au cours de nos deux premiers voyages, nous avons fait l’excursion d’une journée sur l’île de Lembogan, avec Bali Hay Cruise. Nous avons été transportés sur des fonds choisis et le spectacle m’a beaucoup plu. J’ai regretté de ne pouvoir faire des photos et en conserver un souvenir que l’on peut partager. La troisième fois, Bali Hay nous a déposé sur Chrystal Bay, sur Nusa Penida (près de Lembogan). La faune aquatique y était moins dense et moins belle. Je m’étais pourvu d’un appareil jetable étanche Kodak, dont l’usage n’est pas très aisé et la qualité des prises de vue a exigé un traitement soigné pour obtenir quelques clichés de qualité presque moyenne (voir à la fin de la page bali-2008_fr_p5/). En janvier 2010, je me suis équipé d’un Olympus 6010 étanche jusqu’à 3 mètres, et j’ai pu réaliser de meilleurs clichés à Lembogan, où nous sommes allés cette fois avec Bali Sensations, que nous avons préféré à Bali Hay. J’ai nagé une fois sur le site proposé et une fois dès le matin sur la plage, au pied de l’hôtel. J’ai pu noter qu’il vaut mieux opérer à marée basse, car les eaux sont plus claires et lorsque la mer est  calme. J’ai aussi pris quelques clichés au bord de la plage publique de Nusa Dua, toujours à marée basse et par mer calme.

J’avais noté que sont maintenant proposées des promenades sous-marine faile profondeur en scaphandre léger fort séduisantes, par Sea Walker . Je m’étais inscrit mais j’ai dû renoncer car j’ai dépassé depuis plusieurs années l’âge limite! Dommage. Allez visiter le site, cela pourrait vous être utile, si vous êtes encore jeune, c’est à dire moins de 70 ans. Nul doute qu’avec cet équipement vous pourrez faire d’excellents clichés et profiter du spectacle. L’agence BAM m’avait organisé cette excursion, avant que nous constations que je n’étais plus assez jeune(!).

Voici donc les pêches de cette année sur ces sites :

Bali en saison des pluies

Une plage de l’île de Lembogan (au fond le Nusa Lembongan Resort, hôtel de Bali Sensations, consulter BAM si vous voulez une bonne cotation )

plage publique nusadua

La plage publique de Nusa Dua,

poissonslembogan010223.jpg

 poissonslembogan010219.jpg

poissonslembogan01023.jpg

poissonslembogan0102.jpg

poissonslembogan01022.jpg

poissonslembogan01027.jpg

poissonslembogan010225.jpgpoissonsnusadua1002.jpg

poissonsnusadua10025.jpg

poissonsnusadua10024.jpg

poissonsnusadua10023.jpg

poissonsnusadua10022.jpg

poissonsnusadua10026.jpg

poissonsnusadua10027.jpg

poisson Nusa Dua 2

poissons Nusa Dua

Conclusion :

Pas terrible, il faudra chercher d’autres sites mieux peuplés la prochaine fois. Pour ce qui vous concerne, pensez au scaphandre léger de Sea Walker.

Depuis le voyage de février 2011, j’ai mieux à proposer en matière de snorkeling, l’île de Menjangan :

Cliquez ici pour vous y rendre.

Si vous êtes arrivé directement sur cet article, sachez qu’il existe aussi 5 pages constituant le récit du séjour 2008 et  1 page « hub » pour le séjour 2010. Vous pouvez en atteindre la première page  du séjour 2008 en cliquant ici. et celle du séjour 2010 en cliquant là. Celle du séjour 2011 en  cliquant ici.



Ventabren et sa Table

Ventabren est un petit village typiquement provençal, situé à une quinzaine de kilomètres à l’Ouest d’Aix-en-Provence, perché sur une hauteur.

Il faut monter jusqu’au cœur du vieux village, pour y trouver son excellent restaurant, la « Table de Ventabren ». En été, une belle terrasse vous donne une magnifique vue panoramique vers le Sud, en hiver une salle voutée aux murs de pierre de taille  accueille les clients. Lorsque nous y sommes allés l’été dernier (2009), nous étions tellement satifaits que je m’étais promis de faire un article sur ce blog. Voilà qui est fait.

dsc06412.jpgeglisedeventabren.jpg

Lorsque vous irez y déjeuner ou dîner, prenez soin de réserver votre table, sans quoi vous ne pourrez que visiter le village. Certes il vaut la promenade, mais vous ne serez pas comblé. Lorsque vous serez en haut, vous trouverez un parking d’où il vous faudra faire environ 300 m pour vous rendre à la Table.
dsc06396.jpg

dsc06397.jpg

dsc06407.jpg

soupedepeche.jpgcremebruleeetplus.jpg

dsc06405.jpg

Dan Bessoudo, une * au Michelin,
Pour plus d’informations :

Son site, cliquez ici

Sur Googlemaps, cliquez ici

Pour des avis, sur Cityvox, cliquez ici

 

Après votre repas, en été, vous pourrez faire une promenade digestive dans le village, cela  aidera votre digestion.
dsc06415.jpgdsc06416.jpg

dsc06414.jpgdsc06417.jpgdsc06418.jpgdsc06419.jpgdsc06422.jpgdsc06425.jpg

 

Les salles intérieures de la Table de Ventabren.
dsc06408.jpgdsc06410.jpg



Ecureuil dans le jardin

La scène …

dsc06232.jpg

Histoire en images d’un petit écureuil descendu de ses arbres, par une après-midi provençale très ensoleillée et donc très chaude, parce qu’il avait vraiment soif!

ecureuilsepromene.jpgecureuiletsonpanache.jpg

En promenade sur la pelouse, il avise un poste d’observation intéressant d’où il pourra épier nos gestes, car nous sommes en train de déjeuner à une vingtaine de mètres de lui.
ecureuilrevient.jpgecureuilobserve.jpg

Pas très inquiet, mais vigilant.

ecureuilenposte1.jpgecureuilenposte4.jpg

« J’ai quand même soif! », me dis-je, moi l’écureuil.
ecureuilendeplacement.jpgecureuilatressoif.jpg

« Je bondis, je galope, tout juste si je ne vole pas! Car il faut faire vite pour qu’ils ne m’attrapent pas. »
ecureuilvaboire.jpgecureuilboit1.jpg

« J’arrive sur la margelle de la piscine, et ,enfin, je bois.Ventre plus plat que le mien à cet instant, il n’y a pas, car pour tremper mon museau dans l’eau, il me faut mettre mes entrailles ailleurs. » (agrandir la photo en cliquant, vous verrez qu’effectivement, il a escamoté son ventre)
ecureuilabu.jpgecureuilabu2.jpg

« J’ai bu. Vite, vite je retourne à mon poste d’observation. »

ecureuilenposte2.jpg

« J’y suis. »

ecureuilenposte5.jpg

“Et je suis prêt à  retourner sur la margelle.”

Effectivement, il est retourné boire, après avoir constaté que l’on ne bougeait pas. Ce petit écureuil a élu domicile dans l’un des arbres du jardin ou de celui du voisin, où se dresse un immense cèdre. Deux jours avant, allongé dans une chaise longue, je l’avais vu se promener sur les branches d’un grand pin de mon jardin.

Je l’aperçois qui se dirige vers l’extrêmité de l’une d’elles, me disant sur l’instant “tiens, mon vieux, tu vas être obligé de faire demi-tour!”

Arrivé au bout de la branche, il m’a livré un spectacle de trapéziste : à environ 3 mètres, il y avait les branches du cèdre, qu’à cela ne tienne le voilà qui s’élance, plane et attrape, quelques mètres plus bas, l’extrêmité d’une branche du cèdre. Cela se passait à une dizaine de mètres de hauteur. Je regrette, il ne m’avait pas dit de préparer mon appareil photo.

Heureux écureuil, nous n’avons plus notre chatte depuis quelques mois.

 



Odile et Alain sont rentrés de Bali

Ces deux quinquas, comme ils se décrivent, viennent de passer 3 semaines à Bali. Nous avions échangé pendant la préparation de leur voyage, après avoir fait connaissance sur le forum du Routard. Sympa et partageurs, ils viennent de faire un blog très intéressant sur ce séjour. Ils ont même préparé un document qui peut vous être utile, si vous avez l’intention d’aller à Bali: adresses d’hôtels, de guides, de chauffeurs, de restaurants, avec les prix (très compétitifs) et des appréciations (il y en a qui devront revoir leur copie; ils s’en prennent « plein la musette » , comme on dit…). Je crois qu’on ne peut pas télécharger le document depuis le site, mais il faut le demander.




Archives pour la catégorie Loisirs

Programme de visites à Istanbul

 

Ce programme a été réalisé du 22 au 27 Mai. La publication de son carnet a commencé. Pour voir ce récit, cliquez ici. (Mise à jour du 2/09/2009)
 

Nous vous avions déjà annoncé notre prochain séjour à Istanbul dans un article précédent. Il se précise et nous avons commencé à en faire le programme. C’est moins facile que pour Bali, car ce sera la première visite dans cette ville, que tous nous décrivent comme magnifique. La publication de cet article est intéressée : si vous pouvez me faire des observations, que votre connaissance d’Istanbul vous permet, faites les en commentaire, je vous en remercie d’avance. Sinon, vous reviendrez d’ici quelques semaines pour découvrir ce que nous en aurons ramené.

Ci-après le fichier qui vous permet de disposer de cette ébauche de programme. Clique, il se téléchargera.

Programme de visites à Istanbul dans Carnet de Voyage pdf Six jours à Istanbul

123

Ixuxú |
Raroia, Ile Deserte aux Tua... |
PauMat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un Frenchy à Shanghai
| adevoyage
| Tignes 2007