Ecureuil dans le jardin

La scène …

dsc06232.jpg

Histoire en images d’un petit écureuil descendu de ses arbres, par une après-midi provençale très ensoleillée et donc très chaude, parce qu’il avait vraiment soif!

ecureuilsepromene.jpgecureuiletsonpanache.jpg

En promenade sur la pelouse, il avise un poste d’observation intéressant d’où il pourra épier nos gestes, car nous sommes en train de déjeuner à une vingtaine de mètres de lui.
ecureuilrevient.jpgecureuilobserve.jpg

Pas très inquiet, mais vigilant.

ecureuilenposte1.jpgecureuilenposte4.jpg

« J’ai quand même soif! », me dis-je, moi l’écureuil.
ecureuilendeplacement.jpgecureuilatressoif.jpg

« Je bondis, je galope, tout juste si je ne vole pas! Car il faut faire vite pour qu’ils ne m’attrapent pas. »
ecureuilvaboire.jpgecureuilboit1.jpg

« J’arrive sur la margelle de la piscine, et ,enfin, je bois.Ventre plus plat que le mien à cet instant, il n’y a pas, car pour tremper mon museau dans l’eau, il me faut mettre mes entrailles ailleurs. » (agrandir la photo en cliquant, vous verrez qu’effectivement, il a escamoté son ventre)
ecureuilabu.jpgecureuilabu2.jpg

« J’ai bu. Vite, vite je retourne à mon poste d’observation. »

ecureuilenposte2.jpg

« J’y suis. »

ecureuilenposte5.jpg

“Et je suis prêt à  retourner sur la margelle.”

Effectivement, il est retourné boire, après avoir constaté que l’on ne bougeait pas. Ce petit écureuil a élu domicile dans l’un des arbres du jardin ou de celui du voisin, où se dresse un immense cèdre. Deux jours avant, allongé dans une chaise longue, je l’avais vu se promener sur les branches d’un grand pin de mon jardin.

Je l’aperçois qui se dirige vers l’extrêmité de l’une d’elles, me disant sur l’instant “tiens, mon vieux, tu vas être obligé de faire demi-tour!”

Arrivé au bout de la branche, il m’a livré un spectacle de trapéziste : à environ 3 mètres, il y avait les branches du cèdre, qu’à cela ne tienne le voilà qui s’élance, plane et attrape, quelques mètres plus bas, l’extrêmité d’une branche du cèdre. Cela se passait à une dizaine de mètres de hauteur. Je regrette, il ne m’avait pas dit de préparer mon appareil photo.

Heureux écureuil, nous n’avons plus notre chatte depuis quelques mois.

 



Tailler un bonzaï

Mise à jour de cet article (10/06/09) :

Depuis la taille, montrée en début d’articles, deux mises à jour ont été faite:

1 – les premières pousses de l’année sont montrées en fin d’article (18/04/09).

2 – la première taille de la saison pour obtenir de nouvelles ramifications en Y (18/05/09)

3 – nouvelles ramifications en Y (10/06/09)
Ceux qui ont déjà lu cet article avant cette dernière mise à jour peuvent aller en fin d’article.

En novembre 2004, un olivier bonzaï nous a été offert lors d’un séjour à Paris. Ramené à Aix, le voilà qui perd ses feuilles, à l’exception de quelques unes. J’élague les branches mortes et après quelques semaines je constate que deux branches ont repris le dessus. Le bonzaï est sauvé. En mars je le mets à l’extérieur, après l’avoir changé de pot (j’ai peut-être eu le tort de prendre un pot un peu haut, alors qu’habituellement ils sont mis dans des coupes basses). Il se » renfeuille » (j’allais écrire il se remplume), et reprend vie. Hivers 2005/2006 et 2006/2007, retour à l’intérieur, perte de feuilles, mais sans excès, je constate que mon bonsaï n’aime pas du tout les rares (heureusement pour lui) feux de cheminée, plus précisément la fumée. Mars il passe à l’extérieur, avec un bon ensoleillement. Son développement est important. Utilisation régulière d’un engrais pendant la belle saison. Arrosage tous les 3 ou 4 jours environ. (photo mars 2009)

bonzaiavtcoupew.jpg
Pour les tailles, je les ai faites en bout de tiges en éliminant le bourgeon d’extrêmité et à chaque fois j’ai obtenu des pousses en Y, mais j’ai commencé cela trop tard et j’ai trop laissé pousser les branches, ce qui a donné un bonzaï peu compact. Peut-être les branches ont-elles poussé beaucoup, à cause de la profondeur du pot, mais si j’avais taillé plus tôt il est évident que mon arbuste aurait été plus compact.

bonzaiy.jpgbonzaiy1.jpg

 

J’ai rempoté 2 fois le bonzaï en taillant les racines (cela doit limiter l’extension des branches). Au fond du pot, j’ai mis des cailloux, et j’ai utilisé de l’engrais à bonzaï, bien sûr.

Cette année changement de régime d’hiver: je l’ai laissé à l’extérieur tout l’hiver, à l’abri sous une terrasse dans un coin, près de murs. Au plus froid, j’ai posé un voile dessus, le soir. Il n’a perdu aucune feuille et il a très bien supporté les rigueurs de cet hiver provençal (jusqu’à – 7°C). Il respire la santé.
En ce début de printemps je me suis posé des questions sur son développement. Certaines branches se courbaient fortement, d’autant qu’enfin 2008 il a eu beaucoup d’olives, qui les ont faites ployer. Les plus grandes devenaient trop longues. Ma réponse a été une taille assez sévère, dont j’attends maintenant beaucoup. Je pense qu’il a accumulé beaucoup d’énergie, et qu’avec l’appoint d’un peu d’engrais, la pousse va être importante.

Bonzai_taillé

 

 

 Mise à jour du 18/04/09:

Les premières pousses sont apparues il y a une semaine environ; elles sont assez nombreuses et le bonzai parait en bonne santé, après son hiver en extérieur :

bourgeonsbonzai42001.jpg

 

 

(Ci-dessus, deux tampons pour agrandir ). Je vais laisser pousser, puis assez rapidement je couperai la tête des pousses pour obtenir deux nouvelles pousses pour chaque pousse actuelle et ainsi de suite.

poussesbonzai.jpg
Suite à la prochaine taille des pousses.

 Mise à jour du 18/05/09 :

La taille de pousses :

Depuis un mois le bonzai s’est développé vigoureusement : nouvelles feuilles plus claires parce que jeunes et aussi de nombreux boutons :

olivier bonzai en boutons

 

 

 

Sur les deux photos suivantes, vous pouvez voir l’extrêmité de la branche avant et après coupe :

avant coupe a.jpgapres coupe a.jpg

 

 

Idem sur le deux photos suivantes :

avant coupe 1.jpgapres coupe1.jpg

 

Ces tailles devraient permettre la naissance de 2 branches en Y, sur chacune des branches taillées . Nous observerons cela d’ici un mois environ.

Mise à jour du 10/06/09 :

3 – nouvelles ramifications en Y 

Après 3 semaines, les ramifications en Y ont déjà pris forme et poussé comme il était attendu.

Pousse en Y_1Pousse en Y_2u :

 

 

 

 

 

 



Les olives sont cueillies

Dans la page « Jardin », j’ai montré à plusieurs reprises les olives, qui s’annonçaient abondantes. Nous les avons cueillies ce week-end: le gros et vieil olivier a donné une récolte étonnante de 48 kgs, suivi du moyen qui a donné 11 kgs. Le petit, un peu paresseux a seulement donné 2 kgs (au lieu des 4,7 kgs de l’an passé), cueillis il y a 3 semaines, pour la table.

Cliquez pour agrandir les photos.

sdsc03602.jpg

sdsc03600.jpgdsc03574.jpg



Lagerstrœmias en automne

Ils se sont parés des plus belles couleurs rouges au début du mois d’octobre. Malheureusement cela n’a pas duré plus d’une semaine: aux premiers coups de vent, ils se sont dénudés. Leur chant du cygne en quelque sorte. Au revoir, jusqu’au printemps avec les premiers bourgeons. Mais avant, il aura fallu les tailler.

lagerstroemiaautomne3714.jpglagerstroemiaautomne3720.jpglagerstroemia03723.jpg

(photos du 10 octobre)

 



La taille des photinias en août

Mise à jour du 1/10 (précédente le 13/9)

Parlons de la taille des photinias. J’ai lu sur le forum qu’il convenait de tailler en juillet si l’on veut obtenir des feuilles bien rouges en Octobre. Mon pépiniériste consulté m’a dit qu’en Provence, il vaut mieux tailler entre le 10 et le 15 août, à cause de la trop grande chaleur de juillet. J’ai donc taillé le 10 août. Je reprends une photo du début juillet. en dessous une photo du 7/9, après la taille du 10/8. On devine quelques pousses.

aadsc03422.jpg

Photinia taillé

Les pousses, le 7/9, sur plusieurs des photinias:

dsc03535.jpgdsc03547.jpg

Voici ce que sont devenues les pousses le 1/10:  des feuilles bien rouges mais encore jeunes.

sdsc03632.jpg

Cet article figure dans la page « Jardin », avec quelques photos supplémentaires.




Archives pour la catégorie jardinage

Ecureuil dans le jardin

La scène …

dsc06232.jpg

Histoire en images d’un petit écureuil descendu de ses arbres, par une après-midi provençale très ensoleillée et donc très chaude, parce qu’il avait vraiment soif!

ecureuilsepromene.jpgecureuiletsonpanache.jpg

En promenade sur la pelouse, il avise un poste d’observation intéressant d’où il pourra épier nos gestes, car nous sommes en train de déjeuner à une vingtaine de mètres de lui.
ecureuilrevient.jpgecureuilobserve.jpg

Pas très inquiet, mais vigilant.

ecureuilenposte1.jpgecureuilenposte4.jpg

« J’ai quand même soif! », me dis-je, moi l’écureuil.
ecureuilendeplacement.jpgecureuilatressoif.jpg

« Je bondis, je galope, tout juste si je ne vole pas! Car il faut faire vite pour qu’ils ne m’attrapent pas. »
ecureuilvaboire.jpgecureuilboit1.jpg

« J’arrive sur la margelle de la piscine, et ,enfin, je bois.Ventre plus plat que le mien à cet instant, il n’y a pas, car pour tremper mon museau dans l’eau, il me faut mettre mes entrailles ailleurs. » (agrandir la photo en cliquant, vous verrez qu’effectivement, il a escamoté son ventre)
ecureuilabu.jpgecureuilabu2.jpg

« J’ai bu. Vite, vite je retourne à mon poste d’observation. »

ecureuilenposte2.jpg

« J’y suis. »

ecureuilenposte5.jpg

“Et je suis prêt à  retourner sur la margelle.”

Effectivement, il est retourné boire, après avoir constaté que l’on ne bougeait pas. Ce petit écureuil a élu domicile dans l’un des arbres du jardin ou de celui du voisin, où se dresse un immense cèdre. Deux jours avant, allongé dans une chaise longue, je l’avais vu se promener sur les branches d’un grand pin de mon jardin.

Je l’aperçois qui se dirige vers l’extrêmité de l’une d’elles, me disant sur l’instant “tiens, mon vieux, tu vas être obligé de faire demi-tour!”

Arrivé au bout de la branche, il m’a livré un spectacle de trapéziste : à environ 3 mètres, il y avait les branches du cèdre, qu’à cela ne tienne le voilà qui s’élance, plane et attrape, quelques mètres plus bas, l’extrêmité d’une branche du cèdre. Cela se passait à une dizaine de mètres de hauteur. Je regrette, il ne m’avait pas dit de préparer mon appareil photo.

Heureux écureuil, nous n’avons plus notre chatte depuis quelques mois.

 

Tailler un bonzaï

Mise à jour de cet article (10/06/09) :

Depuis la taille, montrée en début d’articles, deux mises à jour ont été faite:

1 – les premières pousses de l’année sont montrées en fin d’article (18/04/09).

2 – la première taille de la saison pour obtenir de nouvelles ramifications en Y (18/05/09)

3 – nouvelles ramifications en Y (10/06/09)
Ceux qui ont déjà lu cet article avant cette dernière mise à jour peuvent aller en fin d’article.

En novembre 2004, un olivier bonzaï nous a été offert lors d’un séjour à Paris. Ramené à Aix, le voilà qui perd ses feuilles, à l’exception de quelques unes. J’élague les branches mortes et après quelques semaines je constate que deux branches ont repris le dessus. Le bonzaï est sauvé. En mars je le mets à l’extérieur, après l’avoir changé de pot (j’ai peut-être eu le tort de prendre un pot un peu haut, alors qu’habituellement ils sont mis dans des coupes basses). Il se » renfeuille » (j’allais écrire il se remplume), et reprend vie. Hivers 2005/2006 et 2006/2007, retour à l’intérieur, perte de feuilles, mais sans excès, je constate que mon bonsaï n’aime pas du tout les rares (heureusement pour lui) feux de cheminée, plus précisément la fumée. Mars il passe à l’extérieur, avec un bon ensoleillement. Son développement est important. Utilisation régulière d’un engrais pendant la belle saison. Arrosage tous les 3 ou 4 jours environ. (photo mars 2009)

bonzaiavtcoupew.jpg
Pour les tailles, je les ai faites en bout de tiges en éliminant le bourgeon d’extrêmité et à chaque fois j’ai obtenu des pousses en Y, mais j’ai commencé cela trop tard et j’ai trop laissé pousser les branches, ce qui a donné un bonzaï peu compact. Peut-être les branches ont-elles poussé beaucoup, à cause de la profondeur du pot, mais si j’avais taillé plus tôt il est évident que mon arbuste aurait été plus compact.

bonzaiy.jpgbonzaiy1.jpg

 

J’ai rempoté 2 fois le bonzaï en taillant les racines (cela doit limiter l’extension des branches). Au fond du pot, j’ai mis des cailloux, et j’ai utilisé de l’engrais à bonzaï, bien sûr.

Cette année changement de régime d’hiver: je l’ai laissé à l’extérieur tout l’hiver, à l’abri sous une terrasse dans un coin, près de murs. Au plus froid, j’ai posé un voile dessus, le soir. Il n’a perdu aucune feuille et il a très bien supporté les rigueurs de cet hiver provençal (jusqu’à – 7°C). Il respire la santé.
En ce début de printemps je me suis posé des questions sur son développement. Certaines branches se courbaient fortement, d’autant qu’enfin 2008 il a eu beaucoup d’olives, qui les ont faites ployer. Les plus grandes devenaient trop longues. Ma réponse a été une taille assez sévère, dont j’attends maintenant beaucoup. Je pense qu’il a accumulé beaucoup d’énergie, et qu’avec l’appoint d’un peu d’engrais, la pousse va être importante.

Bonzai_taillé

 

 

 Mise à jour du 18/04/09:

Les premières pousses sont apparues il y a une semaine environ; elles sont assez nombreuses et le bonzai parait en bonne santé, après son hiver en extérieur :

bourgeonsbonzai42001.jpg

 

 

(Ci-dessus, deux tampons pour agrandir ). Je vais laisser pousser, puis assez rapidement je couperai la tête des pousses pour obtenir deux nouvelles pousses pour chaque pousse actuelle et ainsi de suite.

poussesbonzai.jpg
Suite à la prochaine taille des pousses.

 Mise à jour du 18/05/09 :

La taille de pousses :

Depuis un mois le bonzai s’est développé vigoureusement : nouvelles feuilles plus claires parce que jeunes et aussi de nombreux boutons :

olivier bonzai en boutons

 

 

 

Sur les deux photos suivantes, vous pouvez voir l’extrêmité de la branche avant et après coupe :

avant coupe a.jpgapres coupe a.jpg

 

 

Idem sur le deux photos suivantes :

avant coupe 1.jpgapres coupe1.jpg

 

Ces tailles devraient permettre la naissance de 2 branches en Y, sur chacune des branches taillées . Nous observerons cela d’ici un mois environ.

Mise à jour du 10/06/09 :

3 – nouvelles ramifications en Y 

Après 3 semaines, les ramifications en Y ont déjà pris forme et poussé comme il était attendu.

Pousse en Y_1Pousse en Y_2u :

 

 

 

 

 

 

Les olives sont cueillies

Dans la page « Jardin », j’ai montré à plusieurs reprises les olives, qui s’annonçaient abondantes. Nous les avons cueillies ce week-end: le gros et vieil olivier a donné une récolte étonnante de 48 kgs, suivi du moyen qui a donné 11 kgs. Le petit, un peu paresseux a seulement donné 2 kgs (au lieu des 4,7 kgs de l’an passé), cueillis il y a 3 semaines, pour la table.

Cliquez pour agrandir les photos.

sdsc03602.jpg

sdsc03600.jpgdsc03574.jpg

Lagerstrœmias en automne

Ils se sont parés des plus belles couleurs rouges au début du mois d’octobre. Malheureusement cela n’a pas duré plus d’une semaine: aux premiers coups de vent, ils se sont dénudés. Leur chant du cygne en quelque sorte. Au revoir, jusqu’au printemps avec les premiers bourgeons. Mais avant, il aura fallu les tailler.

lagerstroemiaautomne3714.jpglagerstroemiaautomne3720.jpglagerstroemia03723.jpg

(photos du 10 octobre)

 

La taille des photinias en août

Mise à jour du 1/10 (précédente le 13/9)

Parlons de la taille des photinias. J’ai lu sur le forum qu’il convenait de tailler en juillet si l’on veut obtenir des feuilles bien rouges en Octobre. Mon pépiniériste consulté m’a dit qu’en Provence, il vaut mieux tailler entre le 10 et le 15 août, à cause de la trop grande chaleur de juillet. J’ai donc taillé le 10 août. Je reprends une photo du début juillet. en dessous une photo du 7/9, après la taille du 10/8. On devine quelques pousses.

aadsc03422.jpg

Photinia taillé

Les pousses, le 7/9, sur plusieurs des photinias:

dsc03535.jpgdsc03547.jpg

Voici ce que sont devenues les pousses le 1/10:  des feuilles bien rouges mais encore jeunes.

sdsc03632.jpg

Cet article figure dans la page « Jardin », avec quelques photos supplémentaires.

Ixuxú |
Raroia, Ile Deserte aux Tua... |
PauMat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un Frenchy à Shanghai
| adevoyage
| Tignes 2007