Climat à Bali

Dans la préparation d’un voyage d’agrément, le choix de la destination et la date du voyage sont presque toujours liées aux conditions climatiques. Il n’en reste pas moins vrai que la situation d’un retraité est différente de celle d’un actif, pour lequel les périodes de congés sont  plus ou moins déterminées selon la nature de leur profession. Mais dans tous les cas, nous nous  soucions du climat pour savoir s’il nous convient et pour déterminer le contenu vestimentaire des valises.

Il m’a donc paru utile de parler climat et de commencer par Bali. Je ne voudrais cependant pas être seul à m’exprimer sur le sujet, car au-delà des généralités qui indiquent des valeurs moyennes il y a le vécu de chacun, qui permet de mieux apprécier les situations réelles, qui traduisent les écarts aux moyennes, et le ressenti. Je sollicite donc de la part du lecteur son commentaire, à partir de ce qu’il a (ou aura) vécu au cours de son voyage (prochain).

 Les températures

Sur toute l’année, la fourchette est pratiquement constante, comprise entre 23°/24°C et 29°/31°C, avec cependant quelques dépassements possibles.
De Novembre à Mars, la saison est dite « des pluies », chaude et humide, tandis que  de Mai à Septembre la saison est dite « sèche ». On peut considérer Avril et Octobre comme des mois de transition.

 L’humidité de 70 à 80% peut être difficile à supporter pendant la saison des pluies. Pour notre voyage de janvier-février, il nous a vivement été recommandé de prendre une chambre avec climatisation, ce qui permet d’en réduire le taux dans la chambre.

L’eau de mer est en moyenne de 26°C (juillet) à 28° (décembre-janvier). Nous avons eu l’expérience en janvier-février 2010, de température d’eau de mer de 30-32° à Jimbaran.

Pendant nos précédents voyages, nous n’avons pas connu beaucoup de jours de pluie :  en Avril, une demi-journée à partir de 16:00 sur 12 jours, en Octobre, seulement quelques gouttes sur le pare-brise de la voiture sur 15  jours, en Mai-Juin, 4 matinées du 18 au 22 Mai sur  18 jours. Aucune gêne liée à l’humidité.

Le dernier voyage, d’une durée de trois semaines, s’est terminé le 15 février 2010. Il constitue une expérience enrichissante. Nous avions choisi de partir pendant cinq semaines, du 13 janvier au 16 février, pour nous soustraire aux rigueurs de l’hiver métropolitain. Bien nous en a pris car cette période a été particulièrement froide en cette année 2010. Comme nous n’avions aucune expérience de la saison des pluies à Bali, nous craignions de ne pas supporter humidité et pluies abondantes. Nous avions donc prévu pour commencer une dizaine de jours en Thaïlande, où, à cette époque de l’année c’est la belle saison, sèche. Nous avions choisi l’île de Koh Samui, où notre fille avait passé trois semaines, quelques années plus tôt et nous n’avions fait des réservations à Bali que pour 13 jours, afin de pouvoir revenir en Thaïlande si les pluies nous faisaient renoncer à y poursuivre notre séjour.

Nous sommes donc arrivés à Ubud le 23 janvier. Pendant les  premiers jours aucune pluie la journée à Ubud. Seulement la nuit. Puis lorsque la pluie se manifestait, c’était vers 16 heures pour une heure, une heure et demi. Le 26, nous avons trouvé la pluie en fin de matinée vers le Mont Batur, pour une à deux heures au plus. Notre excursion n’a pas été davantage perturbée. Bref nous avons rapidement su que nous allions finir notre séjour à Bali. Comme le montrent les photos de ce séjour, l’ensoleillement fut excellent. Que dire de plus si ce n’est qu’il a fait chaud et quelques fois très humide (la climatisation est importante à cet égard). En conclusion, même si l’on nous dit que c’est une saison des pluies exceptionnelle, nous n’hésiterons pas à revenir pendant cette période.

L’avantage annexe de notre prudence est que nous avons pu bénéficier pour la dernière période de tarifs très avantageux, car bon nombre de bons hôtels ne font pas le plein, loin s’en faut.
En conclusion, nous pensons que l’on peut aller à Bali tout au long de l’année, et que quelques pluies valent l’évitement des rigueurs de hiver de l’hémisphère nord.

Si vous êtes arrivé directement sur cet article, sachez qu’il existe aussi 5 pages constituant le récit du séjour 2008 et  1 page « hub » pour le séjour 2010. Vous pouvez en atteindre la première page  du séjour 2008 en cliquant ici. et celle du séjour 2010 en cliquant là.

 


Un commentaire

  1. beauchene eliane dit :

    bj je tenez a vous felicitee de ces oeuvre vraiment magnifique que j aimezrai bien savoir comment decouper des fruits pour le donner cette jolie fleures sa pour un mariage cela doit vraiment etre genial es original sur je vous souhaite une bonne continuation es toute mes felicitation je joint toute mes sincere amitiee

Répondre

Ixuxú |
Raroia, Ile Deserte aux Tua... |
PauMat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un Frenchy à Shanghai
| adevoyage
| Tignes 2007